La vie dans le van…

Le post
de BB

5 mai 2011

Entre 2 woofings ou helpx, nous avons pour habitude de prendre 2 ou 3 jours, le temps de voyager et de s’arrêter dans des endroits paradisiaques… 2 ou 3 jours qui, au gré des rencontres et chemins empruntés, se prolongent parfois en une semaine…  pendant laquelle on perd toute notion de temporalité…

BB : quel jour on est déjà?

Bibi : mardi

BB : 15 avril?

Bibi : non le 16… ou plutôt le 17… yeah, the 17thzz

BB : ben on est jeudi donc

Bibi : non… vendredi 17… Quelle heure est-il madame Duthil?

……

Explications d’une vie dans un van qui se transforme en roulotte, et où nous devenons ce que l’on est ici : des nomades, des gypsies, bref, des backpackers!!!!!!!!!

Le quotidien : (ou récit d’une organisation qui se veut tout de même un peu rigoureuse). Généralement sur les routes, surtout lorsque l’on est attendu pour un woofing… Ainsi, nos haltes varient-elle en fonction des besoins vitaux ;) ou des détours improvisés sur des jolies plages/parcs naturels, qui jalonnent nos routes, tantôt goudronnées, tantôt « unsealed » (terre/sable/les 2.. rayer la mention inutile)

Le breakfast : petit dej a l’aide de notre camping gaz. Sur une table, café et pain de mie grillé à la poêle sont de rigueur. Tout comme la nappe a fleur…

Le lunch : peut-être déplions-nous notre propre table, sur laquelle nous concoctons ce 2ème repas plus copieux avec un attirail de compet’, mais cette fois, il se peut que l’on utilise l’un des BBQ (appelés communément « barbies » here) pour préparer notre viande …

Le dinner et le sleeping : moment crucial de la journée!! Vu qu’il fait désormais nuit noire a 18h30, il faut trouver un endroit tranquille où passer la nuit avant l’heure dite. Au préalable, on feuillète le « camp 5″, 1ere bible avant le lonely planet, qui nous offre une carte détaillée et la liste des campings ou « rest areas » où nous pouvons dormir… légalement et gratuitement si possible. Une fois notre coin repéré, nous voila garés et l’on cuisine avec soin le (Cf les repas précédents, a ceci prêt que celui la se prépare a la lumière d’une lampe torche). Pour la petite histoire, dans les parcs naturels il faut s’acquitter parfois de « fees », une modeste somme pour bénéficier d’un emplacement, toilettes avec grosses araignées, etc… Ils sont tellement forts ces australiens qu’ils demandent aux campeurs de laisser ce du dans une enveloppe a l’entrée… sans surveillance aucune… on a donc entendu dire que certains français bien informés repartaient avec l’enveloppe après avoir passer la nuit! (maudits français??)

La toilette : douche 1 jour sur 2 , selon si l’on s’est baigne ou non  :lol: Elles sont prises : fréquemment sur les plages ; souvent dans un camping où l’on s’est s’infiltré ; rarement dans une auberge de jeunesse ou l’on a pu s’incruster…

Le rangement : Francis a vite fait de ressembler a un placard d’ado… en colonie de vacances! Il est donc important de ranger nos affaires… et c’est hallucinant le temps que ça prend, avec tous les jours, cette même impression d’y passer un temps fou pour une résultante sensiblement similaire, et équivalente à : UN GROS BORDEL. A ceci prêt que lorsque l’on déplie notre formidable « pop top » (la traduction la je sèche… Toit montant ? Vous la haut ;) , tous les sacs sont mis a l’étage, laissant place a l’un des principal atout du van : son lit king size !!!!!!! (la revente approche… je m’entraine)

Les mises a quai:
Tout ce qui est décrit précédemment ne vaut, je le répète, que lorsque nous sillonnons les routes dans l’objectif  de rejoindre une destination précise, où nous sommes attendus. Or, parfois, lorsque nous nous octroyons plus de temps (parce que nous l’avons simplement voté à tong levée), alors l’on s’autorise à jeter l’encre (oui désolée Francis, je fais une 2ème métaphore de bateau, mais tu sais bien qu’au fond je pense à un bolide…;). Le choix du lieu est clairement lié à nos rencontres… De ce fait, toute la logistique détaillée ci-dessus se trouve légèrement chamboulée, les repas se partageant à plusieurs par exemple, et les soirées se prolongeant tellement qu’il nous arrive de dormir là ou ce n’était pas du tout programme (oups).

Nos  chemins ont croisé maints et maints voyageurs, ainsi me serait-il difficile de parler de chacun d’entre eux… Je me contenterais de tous les caractériser de « vivifiants », et d’en citer un en particulier, dans la mesure où ce dernier nous a suivi pendant quelques temps…

Tout a commencé sur un parking de Byron Bay, le Biarritz australien (mais avec des vagues plus grosses et des surfers plus blonds), dans lequel nous avons élu domicile pendant quelques jours, tant la douceur de vivre ambiante nous a séduite… (en quelques mots clés, Byron Bay = soleil, surf, hippies, soleil, alternatif, plages, hippie, musique, surf, surfers, hippies, hippies…). Bibi a reconnu le van d’une de ses rencontres faite à Sydney, en backpack, ce qui nous a valu une superbe occasion-coïncidence pour engager la conversation. On pouvait s’en douter, notre cible était un français. Edouard, from Valence… Un rasta surfer fort sympathique, tellement que nous ne sommes plus quittés pendant une semaine (avant notre départ avant Darwin… ah oui parce que là, on a abandonné Francis pour rejoindre le top end de l’Australie, sous le soleil des tropiques et des crocodiles… comment ça vous suivez plus? pff)… Edouard, son awesome van ;) , Francis, Bibi, et moi, avons passé une semaine à nous déplacer de plages en plages, de nouvelles rencontres à nouveaux apéros, qui fut simplement un vrai régal… Le sentiment d’appartenir à cette communauté de voyageurs est simplement grisant … le temps que l’on s’accorde a lire/surfer/jouer de la guitare/faire des colliers en coquillages ou de la photo de pro, fait lui aussi parti du temps des gitans ;-)

On a même le temps de fêter dignement des anniversaires… Bah oui mon vieux, ca te rajeunirait presque tout ca :roll:

Suite au prochain episode

2 Responses to La vie dans le van…

Avatar

didine

mai 31st, 2011 at 21 h 24 min

Salut BB, comment tu vas?
Je vois que ton voyage se passe bien, c cool ?
J’espère que je te verrais avant que je ne partes moi aussi vers de nouvelles horizons…….
Bisous et profites !!!!!!!!!!!!!

Avatar

didine

mai 31st, 2011 at 21 h 26 min

Nouveaux horizons, je rectifie ça fait pas sérieux……



C'est quoi ?

Tout simplement un carnet de voyage sans prétention de deux frenchies qui ont décidé de partir en pays d'Oz pour quelques mois. Pas de programme mais une histoire à construire, une parenthèse dans notre vie

Les posts de...

Cairns Time