J’veux jouer de l’hélico popopopo

 

Le post
de Bibi

1 nov 2010

15h, je pars de l’auberge, le soleil brille, j’attrape un tram. 15h14, je sors du tram, pluie battante, je me réfugie sous les arches de la grande bibliothèque. Changement de tram, j’attends du mauvais côté, je prendrais le suivant. 16h13 abandonné par les autres passagers, j’arrive enfin à destination. La pluie semble s’être calmée. Je prends la passerelle au dessus des rails. Personne. De grands hangars un peu partout, pas de nom de rue. Je suis où exactement ? Des avions à droite, j’aperçois un petit hélico, ça doit être ici. Ma réservation en main un peu froissé et légèrement humide je tape timidement à la porte en me demandant si il y a âmes qui vivent à l’intérieur. La porte s’ouvre, je lève la tête, je suis accueilli par un grand sourire accompagné d’une poigné de main franche. C’est le pilote. On arrive dans un salon, cosi, de grandes baies vitrées me permettent d’admirer les différents appareils. Je les inspecte, de loin, ils ont l’air en bon état, pas de quoi s’inquiéter. J’attends un moment, change d’objectif.. c’est l’heure du brief. Concentré sur mon changement de batterie, j’en saisi la moitié du quart. Cette fois c’est partie, on est quatre en tout à marcher sur l’asphalte trempée par une averse récente. Je baisse la tête, une pensé à mes petits collègues qui m’ont offert ce vol et qui sont probablement en train de dormir, là, sous mes pieds. On monte dans l’hélico, je suis à l’avant, on met le casque sur les oreilles, le pilote met les hélices en marche laisse chauffer les moteurs et après quelques échanges avec la tour de contrôle, je sens l’appareil s’élever lentement. On avance d’abord de plus en plus rapidement en frôlant le sol, l’helico se penche, l’impression de vitesse est dingue.

En 5 secondes on se retrouve à plusieurs centaines de mètres d’altitudes, les grattes ciel de Melbourne sont au fond, la mer en arrière plan et sous nos pieds les banlieues nord, parsemées de petits pavillons à dominance rouge. Le ciel est incroyable, très contrasté, très hétéroclites, très dense en nuages charnus, mis en valeur par la lumière rasante du soleil du soir. Des éclaircies, comme des projecteurs, accompagnées par les commentaires du pilote, invitent l’œil à venir explorer tour à tour les différents quartiers de la ville. L’hippodrome ou va avoir lieu la Melbourne cup, un événement national, le zoo, les docks et ses milliers de petites briques de Lego multicolores, démesurés, les grandes étendues de sable de St Kilda, repère des kites surfeurs, le luna park vieux de 50 ans, le parc botanique, le fédération square, musée déstructuré incroyable et bien sur la city, toujours présente en arrière plan.

Les buildings vue du ciel restent très massif, très imposant. On a déjà fait un tour de la ville quand le pilote nous indique qu’il va en effectuer un deuxième au plus près des grattes ciels. Tout est sombre autour nous, au loin, sur la plaine, sur la mer, on voit se déplacer les grains qui ne vont pas tarder à débouler sur la city. Comme par magie, les nuages s’ouvrent sur la ville laissant passer quelques rayons qui viennent souligner les structures toutes très différentes des grands immeubles. J’aurais envie d’arrêter le temps, tout va trop vite, je ne veux surtout pas en perdre une miette.

Difficile de faire des photos correctes.. je shoot sans réfléchir, sans prendre le temps de cadrer. Je ne veux pas non plus vivre cette expérience à travers mon objectif, difficile de faire les deux. Le tour est fini, je n’ai pas attrapé le ponpon, on rentre donc sur l’aéroport. Je prends une dernière photo sur fond menaçant de l’hélico qui repart déjà. Quelques gouttes.. 2 min plus tard c’est le déluge. 15min de marche pour rejoindre le tram. Je commence à partir, un membre du team me propose de me ramener dans son gros 4×4 noir flambant neuf, je suis sauvé !! Dans le tram de retour j’écris une carte à mes collègues exemplaires ( il faut le dire !), sur le vif, pour leur faire partager ce moment d’émerveillement. Merci à tous !!!

> Voir plus de photos

4 Responses to J’veux jouer de l’hélico popopopo

Avatar

artemise dugrillage

novembre 2nd, 2010 at 8 h 07 min

Moi aussi je veux jouer de l’hélico ! trop beau ! les nuages ont bien fait d’être là, leurs nuances de gris mettent les building en valeur ! biz

Avatar

Sly

novembre 4th, 2010 at 19 h 39 min

J’espere qu ils ont mis la musique de supercopter durant le vol!!! Belles photos (malgre leur petites tailles)

Avatar

nii-ko

novembre 8th, 2010 at 0 h 03 min

Trés joli :)
ça doit etre bien tripant faut je le fasse un jour :)

Avatar

admin

novembre 18th, 2010 at 9 h 01 min

Pour les photos en plus grand suivez le lien en bas du post



C'est quoi ?

Tout simplement un carnet de voyage sans prétention de deux frenchies qui ont décidé de partir en pays d'Oz pour quelques mois. Pas de programme mais une histoire à construire, une parenthèse dans notre vie

Les posts de...

Cairns Time